Italie des Grands Lacs – Jour 4: Lago di Como

Bon, ça ne vaut pas le petit dej’ dans le jardin avec les tortues mais la vue sur la montagne de la salle du petit dej est pas si pire. Et il y a de la pastèque, plein de pastèque. Et des croissants très honnêtes, je dois l’avouer. On aurait bien pris un petit bain, mais bon, la piscine est toujours « cassée ». La journée s’annonce chaude…

On se met en route pour Lenno, le village qui suit Argegno, vous savez, là où on est allées se baigner hier. Il y a là une presqu’île, avec, au bout, une autre villa. On aime bien les presqu’îles (voir Orta) et on aime bien les villas (voir Villa Madre). La combinaison des deux s’annonce très sympathique. Mais avant ça, il nous faut notre petite dose d’aventure habituelle. Ce serait trop facile.

Nous commençons par tenter de trouver une place de parking. Facile, un jour de marché. J’ai dû louper un panneau, je me retrouve avec la Fiat Pandi Panda dans une rue piétonne, avec les marché au bout. Je suis quasiment sûre de m’être fait insulter par un local, mais bien sûr je n’ai rien compris. Demi tour en trois points, avec le port d’un côté, non je n’ai pas chaud. Retour à côté de l’entrée du chemin qui mène à la villa, et là, gros coup de chance, une place magnifique, à l’ombre et gratuite. J’aime. Le marché nous tente, et on va s’acheter de quoi faire un bon pic-nic. La chasse au pain nous amène bien loin et il fait très chaud, mais on y arrive.

IMG_2121Maintenant, il est temps de s’y mettre ! En route pour la villa Balbianello. Il y a deux chemins pour y accéder, un « facile » et un « panoramique »… Il fait tellement chaud que le choix du chemin facile est l’une des décisions les plus rapides qu’on ait jamais pris lors de ces vacances ! Il fait bon à l’ombre naturelle, et on aperçoit le lac. C’est beau. Arrivées au guichet, on opte pour la visite combinée de la villa et des jardins. Il est possible de ne visiter que les jardins, mais je vous conseille vraiment de faire les deux. En plus j’ai eu 30% de réduction grâce à ma carte du National Trust anglais. Classe et étonnant.

L’histoire de la villa est originale. Elle a appartenu à des américains, mais surtout à Guido IMG_2130Monzino, un explorateur italien. L’homme a été au pôle nord, dans les Andes et quasiment en haut de l’Himalaya. Il a fait de la villa un endroit sobre mais magnifique, avec des objets de goût et une déco vraiment agréable. La vue sur le lac ne gâche rien. Notre guide en anglais est très sympathique et toutes ces anecdotes sont vraiment intéressantes. J’ai beaucoup aimé le passage secret. Je prendrais la chambre principale, merci. Les jardins sont magnifiques et notre pic-nic est bien agréable, malgré la chaleur étouffante. Je laisse les photos parler pour les jardins. C’est le paradis.

IMG_2146.JPG

IMG_2156

De retour en ville en plein milieu de l’après-midi et sans l’ombre agréable des arbres, la chaleur est vraiment étouffante. Nous nous dirigeons vers le quai, pour prendre un bateau et visiter le reste du lac. Il est tard, ça va être tendu d’aller voir Bellagio et Menaggio mais c’est jouable. Sur le chemin du quai, on passe devant l’Albergo Lenno, un hôtel restaurant qui sert encore à manger… Il y a une piscine. On achète les billets mais cette piscine me reste dans la tête. Ni une, ni deux, je vais la tenter: « dites monsieur le serveur, si on prend un verre, est-ce qu’on peut aller se baigner ? ». Gros bluff des vacances… Et ça marche ! y a rien de meilleur que ce moment. On avait vraiment trop chaud. Bonheur intégral. Tant pis pour Menaggio.

On se contente d’aller à Bellaggio, apparemment le Saint Trop’ du lac de Côme. 40 mins de bateau plus tard, et je vois que c’est tout à fait ça… Clinquant, avec des magasins pour touristes friqués. On se prend une glace plutôt moyenne, assises sur le port, belle vue mais beaucoup de bruit et du monde. On fait un petit tour dans la ville, ça monte, ça descend, pas vraiment enchantées. Il y a bien un enoteca qui nous a fait de l’œil au passage mais on décide plutôt de retourner sur Lenno, où il y en a une qui est indiquée avec éloge dans le routard. Hop, retour dans le bateau.

Et là c’est le drame. L’enoteca en question, la Cantina Follie, est réservée entièrement pour une soirée privée… Il est un peu plus de 19h, on ne sait pas quoi faire. Bah on va aller direct au resto qu’on avait repéré sur le guide, il y a une terrasse, on ira se prendre l’apéro là-bas. Et là c’est re-le drame, on avait pas lu les petites lignes, c’est fermé le mardi. C’est pas notre soir. Après une expédition dans les montagnes vers un resto qui nous tentait moyen, on se décide à aller à La Darsena, un peu à reculons mais bon, on n’a pas vraiment le choix. La vue est belle, la musique est horrible mais on ne l’entend plus au bout de quelque temps. Ouf. Et ce qui est dans l’assiette est vraiment chouette. On se fait plaisir, après tout c’est mon dernier soir avant le retour en Angleterre !

J’espère que ça vous a plus. Le prochain voyage/citytrip, bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s