Mexico: jour 8 (Santa Elena – Uxmal – Campeche)

Et oui, encore un peu de Mexique, pour vous…

Comme je l’ai déjà dit dans le dernier article, rester à Santa Elena n’a pas été le meilleur choix de ce séjour, malgré le chouette hôtel dans lequel je suis restée. Cette journée (et la suivante hélas)  fût essentiellement une journée de transfert en attendant l’arrivée au Chiapas. Je serai donc brève.

Pendant la longue attente du bus la veille, j’avais bien vu le musée du chocolat en face du sited’Uxmal mais d’après mon guide, il n’y avait là rien d’intéressant, sachant que le musée qui m’attirait était situé àTicul. Je pensais donc que celui-ci était un attrape-touriste/magasin sans intérêt. Ce n’est qu’en arrivant à l’hôtel que j’ai appris qu’en fait le musée deTicul

Campeche - Centre Historique

Campeche – Centre Historique

avait récemment été transféré justement en face du site d’Uxmal. C’est bien ma veine, j’aurai largement pu le faire en attendant le fameux bus… Il faut bien des ratés dans un voyage ! Après un bon petit déjeuner au milieu de la jungle, je profite de la voiture de deux français qui vont visiter les ruines pour ne pas laisser ça de côté. De toute façon, je dois reprendre le bus pour aller vers Campeche et ce bus passe aussi par Uxmal, et c’est pas 15 km en plus qui vont vraiment me tuer mon timing. Cet eco-musée est à ne pas rater, c’était vraiment très sympathique ! Dans la jungle, très didactique, avec beaucoup d’explication sur la vie des mayas et la place du cacao dans la vie quotidienne. Les fèves étaient utilisées comme monnaies ! Il y avait même des contrefaçons (fèves vidées et remplies de terre). Il y a des jaguars, des ruches, c’est amusant. J’ai même droit à une cérémonie maya pour moi toute seule, ainsi que la fabrication d’un excellent chocolat chaud à l’ancienne – cacao, eau et piment s’il vous plaît. C’est étonnant mais délicieux !

Je pense avoir loupé de peu le bus qui partait « vers » 10h donc je prends mon temps pour attraper celui de midi. Qui passe à 12h40, pff, vive les bus de seconde classe (bis). Plus de trois heures de route en pleine cambrousse, ponctuée d’arrêts au milieu de nulle part, et me voilà arrivée à Campeche. J’ai rien fait de la journée, il ne fait pas trop chaud, aller on fait les deux kilimomètres qui séparent la gare routière de mon hôtel à pied. J’ai bien fait ! Je découvre le centre historique de Campeche, entouré de rempart. Toutes les maisons sont colorées, toutes d’une couleur différente de la suivante, et très propres, j’aime beaucoup ! Je m’installe vite fait, un tour très rapide à la piscine pour se

Campeche - Centre Historique

Campeche – Centre Historique

rafraîchir et j’explore le centre-ville à pied pendant l’heure de soleil qui me reste. Je finis sur le bord de mer à profiter du soleil couchant. Le pied. C’est vraiment beau, d’autant plus que j’avais prévu Campeche que comme ville-étape sans intérêt. C’est bien les surprises.

Un excellent plat de crevettes à la coco, et hop au lit ! A bientôt pour la suite.

Campeche - Front de Mer

Campeche – Front de Mer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s