Mexico: jour 6 (Tulum – Cenote Tankach Ha – Tulum – Merida)

Dernier jour à Tulum, il faut bien en profiter… J’hésite… Plage ou ruines ? Bon, vous avez lu le titre, je me suis décidée pour ruines avec option cenote pour remplacer la plage. Sur un coup de tête la veille, et parce que Coba est compliqué à atteindre depuis Tulum (de partout en fait), j’ai signé à nouveau pour Paseo Tour. Je prends l’option « light » puisque leur tour comprends aussi Akumal (déjà fait) et les ruines de Tulum (idem). Après une matinée tranquille (pour une fois que je ne suis pas à fond), une balade en ville, je chope donc le mini-van au passage et j’y retrouve quelques gens de la veille plutôt sympa. Bon début.

Coba - Cenote

Coba – Cenote

Premier arrêt: Cenote Tankach Ha (j’avoue j’ai cherché le nom sur google). J’aurai préféré la faire après la (chaude) visite des ruines en milieu d’après midi mais bon j’ai choisi la facilité du tour, alors on ne se plaint pas ! Je suis aussi contente d’avoir fait le Gran Cenote avant, celle-ci est moins impressionnante. Je fais la fine bouche, je sais… Mais il n’y a pas de lumière naturelle qui rentre, donc on se rend moins bien compte de la profondeur et de la pureté de l’eau. Allez ce n’est pas mal quand même ! Un groupe d’espagnol en visite met un sacré foin dans cet espace clos, on est pas vraiment tranquille. J’explore les fonds à coup de masque et tuba, et je me pousse à sauter du plongeoir de 5 m. Hum, comment ça je me suis loupée ? U bleu de la taille de ma main sur la fesse droite ? Ah, ah… Ah. Bref. S’asseoir c’est surfait.

Coba - Pyramide

Coba – Pyramide

Dernière trempette, retour à la surface et à son soleil aveuglant (il était où, lui, quand j’étais à la plage, hein ?) et pause « poulet asado » sur la route des ruines. Encore ? Encore ! Mais encore meilleur cette fois-ci, ça compense. 14h, l’heure parfaite pour crapahuter sur des ruines mayas. Heureusement Coba est plongée dans la forêt… Le site est tellement étendu qu’il faut prendre des vélos pour en explorer la majeure partie. Roule bolide jusqu’au fond, et sa pyramide de 42m de hauteur. Qu’on peut escalader, oui. Finalement, il n’y a que Chichen Itza qui ne se laisse pas faire !. Je dis escalader, parce que les marches sont vraiment pas en bon état, la montée ça va encore mais la descente humpf…Je prends mon temps ! De la haut, c’est beau, point. J’aime bien le haut des pyramides, il ne faudrait pas que je m’habitue.

On ne perd pas de temps, le tour n’est pas très en avance car on arrive à Tulum vers 16h et le site ferme à 17h. Je décide de profiter du lift pour aller voir la plage qui est juste à côté des ruines et que je n’ai pas réussi à aller voir en trois jours. Normal. Je fausse compagnie au groupe sans pouvoir dire au revoir, ils sont tous à courir pour suivre le guide qui se presse vers l’entrée du site, et moi je vais dans l’autre sens ! La plage de Tulum est vraiment belle au coucher du soleil, le sable est super fin et très blanc. Le drapeau est rouge, mais bon le soleil est quand même trop bas sur l’horizon, j’ai retenu ma leçon à Miami, on ne se baigne pas à la tombée du jour, c’est là que les requins viennent manger. Il n’y a peut-être pas de bêtes comme ça ici, je n’en sais rien, mais bon mieux vaut prévenir…

Tulum - Plage

Tulum – Plage

Petite ballade, et retour sur la route pour choper un collectivo… Qui n’existe pas ! Tant pis ce sera taxi, j’ai la ferme impression d’avoir payé trois fois le prix… Mais au moins je suis direct à l’hôtel. Très sympa, le proprio de l’hôtel m’a laissé la chambre pour la journée, donc douche et rangeage de sac tranquille avant de manger (des tacos, original) et d’aller prendre mon bus ADO pour Merida. 3h30 de route dans un bus mega climatisé à fond comme le sont tous les bus à Mexico, mais (pas bête la belette) j’avais ressorti mon pantalon et mon pull du fond de mon sac. Ouf ! Arrivée à minuit à Merida (19h30 + 3h30 = minuit au Mexique), je saute dans un taxi, oui pour 1.5 km et j’arrive devant mon hôtel (le Medio Mundo) que j’avais bien prévenu de mon arrivée tardive. Porte close. Je sonne. Une fois. Deux fois. J’agite la cloche. Je commence à panique j’appelle le numéro sur ma confirmation Booking. Pas de réponse. Juste un peu de panique, alors je réessaye la séquence précédente encore une fois, et enfin, au bout de 15 min se pointe le proprio. Ouf !

A bientôt pour la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s