Mexico: jour 5 (Tulum – Chichen Itza – Ek Balam – Valladolid – Tulum)

On avance doucement mais sûrement…

Etapes du jour: deux sites archéologiques mayas et une cité coloniale ! Le programme est chargé mais somme toute relativement cool, car j’ai choisi la solution de facilité, c’est à dire un tour organisé. Non, non, pas avec les américains mais avec une agence basée à Playa del Carmen tenue par des français, qui donc fait des excursions customisées pour clients un poil plus exigeants. Ou juste différents en fait. Petits groupes, départ tôt (7h du mat, dur dur)… C’est quand même plus sympa comme ça, pas besoin de se prendre la tête toute seule avec les bus. C’est les vacances, dediou !

Chichen Itza - Pyramide

Chichen Itza – Pyramide

Premier stop: Chichen Itza. En tant que Nouvelle Merveille du Monde, c’est le site maya qui a reçu le plus d’argent pour les fouilles et leur mise en valeur. Et ça se voit, c’est propre, grandiose et, même si on arrive tôt, il y a plus de monde que n’importe quel site que j’ai fait avant, ou après. Notre guide José (ah ah, cliché) est très chouette et nous explique, dans un français un peu hésitant, à quel point les mayas étaient avancés au niveau astronomie. Rien n’a été laissé au hasard, que ce soir la taille et l’orientation de la grande pyramide, ou les fenêtres de l’observatoire. Quand on sait que les mayas savaient que la terre étaient ronde plus de 1600 ans avec Copernic… Ah bravo ! On apprend à éviter les marchands qui fourmillent sur le site, un vrai supermarché du souvenir cheap. En même temps, je commence juste mon voyage et l’idée de remplir mon sac à dos si tôt me donne des frissons…

On s’arrête manger un bon poulet asado (poulet au barbecue) à Piste, avant de se diriger vers un site moins grand et moins connu: Ek Balam. Le site est à peine sorti de la jungle, la plupart des bâtiments ne sont dégagés que sur un côté,

Ek Balam - Pyramide

Ek Balam – Pyramide

quand ils sont dégagés. Contrairement à Chichen, c’est intéressant de voir à quoi les bâtiments ressemblent, recouverts par la jungle Yucatèque. Mais le premier avantage d’Ek Balam, c’est qu’on peut monter au sommet de la pyramide. La vue du haut est impressionnante, d’autant que les architectes mayas ont fait en sorte que du haut, on ne voit pas les marches du bas. Freaky. La péninsule du Yucatan est très plate, quasiment au niveau de la mer. Pourtant on voit des collines par ci, par là… Des collines ? Non! Des sites mayas qui n’attendent que d’être dégagés… Quand on sait que la plupart des sites ouverts n’ont pas plus de 10% à 20% degagés, c’est impressionnant. Il y a encore beaucoup à faire !

La dernière étape de la journée est un court (45 mins) arrêt à Valladolid, une ville coloniale de la péninsule. C’est beau, c’est

coloré, ça semble intemporel… Je ne le sais pas encore mais toutes les villes coloniales de cette région se ressemblent, avec le même type de place centrale (le zocalo) entouré de bâtiments très colorés. C’est chouette mais rapide. En même

Valladolid - Zocalo

Valladolid – Zocalo

temps la journée a été longue et il nous reste de la route pour rentrer à Tulum, alors…

Helas, l’excellent resto de poisson conseillé par le proprio de mon hôtel est fermé. j’ai attendu trop longtemps ! Je suis kaput alors je me rabats sur une autre tournée de deliceux tacos al pastor, au même endroit que la veille.

A bienôt pour la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s