Mexico: jour 2 (Isla Mujeres)

Alors vous allez me dire, j’ai absolument pas tenu mon objectif – vous tenir au courant de mes aventures mexicaines régulièrement pendant le voyage. Ah, ah, j’en avais de l’espoir ce premier jour ! Mais ce n’est pas parce qu’on voyage seule qu’on est pas toujours à fond. Et le décalage horaire n’aide pas le moins du monde… Tomber de sommeil à 21h, ça n’aide pas. Bref, ce n’est pas la fin du monde. Voilà les articles! Avec de vrais bouts d’aventures mexicaines dedans ! Maintenant, c’est parti !

Après un petit dej moyen (mais c’est pas le pain de mie qui va me rendre malade, c’est déjà ça), je me penche sur la question « que faire de ma journée sur Isla Mujeres? ». Ce petit morceau de terre perdu dans la mer des Caraïbes se visite à vélo, il paraît. Soit, trouvons un vélo. Un dimanche. Le lendemain de la fête des morts. Voilà, voilà. Après avoir échappé aux pattes d’un local qui veut clairement toucher sa commission mais ne sait pas du tout où louer un vélo, je finis par trouver seule mon bolide pour trois fois rien.

Isla Mujeres - Côte Nord

Isla Mujeres – Côte Nord

Et hop direction la côte est de l’île. On ne s’y baigne pas, la côte est déchirée et le vent (résidu d’une petite dernière tempête tropicale de saison) soulève des vagues plutôt sympathiques. Enfin, je ne suis pas venue pour ça. Les pélicans volent à quelques mètres de moi, c’est apparemment l’heure de la pêche. C’est beau, c’est désert, pas un touriste en vue. J’adore.

A la pointe sud de l’île (Punta Sur, facile), il y a une belle vue sur un petit temple maya très délabré. C’est payant, mais je ne pense pas que ça vaille le coup alors je passe mon chemin (après avoir mitraillé les habitants du coin, les iguanes). Et je commence à voir pourquoi cette île est si spéciale dès le premier coup d’oeil vers la côte ouest de l’île. Même si on aperçoit au fond les hôtels moches de Cancun, devant moi l’eau est d’un bleu irréel. Hallucinant. Puissant. On dirait que c’est artificiel tellement le bleu est intense. Je vous laisse vous faire votre idée avec la cette photo…

Isla Mujeres - Côte Ouest

Isla Mujeres – Côte Ouest

Une belle montée plus loin, j’atteins l’objectif numéro 1 de ma visite sur l’île: l’hotel Garrafon. A ne pas confondre avec laméga attraction touristique « Parque Garrafon », et ses milliers de touristes américains qui pour plusieurs centaines de pesos la journée font la file pour plonger deux minutes, faire de la tyrolienne et manger le poulet insipide d’un buffet aseptisé. Non, non, l’hôtel Garrafon c’est 60 pesos l’entrée (3.50 €) pour accéder à la même eau limpide, avec les mêmes coraux et les mêmes poissons. Bon plan !

Isla Mujeres - Plage de l'hôtel Garrafon

Isla Mujeres – Plage de l’hôtel Garrafon

Encore une fois – et j’adore ça ! – je suis seule sur la plage pendant au moins deux heures, avant qu’un couple de québécois sympathiques me rejoigne… Hop, masque et tuba, et c’est parti pour une balade dans l’aquarium. Des poissons de toutes les couleurs et de toutes les formes partout, dès la plage. L’eau plus transparente que ça c’est pas possible. Je m’éclate… A un moment, je ne vois plus grand chose devant moi. Hmm. C’est là que je sens quelque chose qui me touche le pied. Naturellement je me retourne à toute vitesse pour voir, et là c’est le drame: un banc de poissons barbecue (je les appelle comme ça à cause de leurs rayures verticales noires) me fait face à quelques centimètres. Tous ces petites bêtes qui me fixent, c’est flippant. Ils m’en veulent, on dirait ! Pas moyen de les faire partir, alors je fuis vers la plage, suivie tout le long du retour. Ah ah. Quelle aventure !

Isla Mujeres - Tortue

Isla Mujeres – Tortue

Après une deuxième plongée plus tranquille, je quitte la plage à regret mais bon, j’ai d’autre choses à aller voir… Je me fais un premier plat de tacos au poisson bien frais (dediou que c’est bon) dans un petit resto sur la plage et je remonte lentement vers le nord de l’île. Au passage, je m’arrête au centre de conservation des tortues toutes mignonnes mais pas à l’équivalent du Marineland où l’on peut nager avec les dauphins. Encore un truc pour américains…Ils semblent être partout mais j’en vois finalement peu. Ouf. Je rentre par la lagune où sont arrêtés tous les yatchs de luxe, mais où des centaines d’oiseaux type héron trouvent refuge. C’est beau.

Je finis par faire un tour dans la ville, vers le nord que je n’ai pas encore exploré. Là je trouve une petite plage idyllique, la playa secreto. Après avoir rendu ma bécane, je finis la journée sur la playa Norte et le coucher de soleil hallucinant… Une eau transparente à souhait et pas grand monde… Il y a même de la musique lounge qui vient du café d’à côté, « café del mar » le bien nommé. Le bonheur !

Isla Mujeres - Playa Norte

Isla Mujeres – Playa Norte

A bientôt pour la suite !

Publicités

Une réflexion sur “Mexico: jour 2 (Isla Mujeres)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s