Dallas Buyers Club

C’est terrible. Je pense que le très talentueux Léo va encore repartir bredouille des oscars cette année, le pauvre (enfin, façon de parler). Bon je ne peux pas vraiment parler, je n’ai pas (encore) vu Le Loup de Wall Street, donc je ne peux pas juger de la performance pour laquelle il concourt. Mais Matthew McConaughey (oui j’ai cherché sur Google pour trouver l’orthographe exacte) est tout simplement excellent dans le récent Dallas Buyers Club.

On ne juge pas un film sur la performance d’un acteur. Peut-on le faire sur la performance de deux acteurs ? J’ai envie de dire oui. Matthew McConaughey (copié collé héhé) et Jared Leto (sans Google, trop facile). Un couple plutôt étrange mais qui fonctionne très bien. Enfin couple, je me comprends, disons duo à l’écran ce sera plus juste, vu que Matthew McConaughey joue un texan white trash homophobe au possible et Jared Leto un travesti pur jus. D’ailleurs en parlant de texan, je crois que j’ai gagné un grade en anglais, en regardant ce film sans vraiment lire les sous titres… Le texan white trash malade c’est dur, très dur. En lisant la bio de Matthew, je me rends compte que c’est naturel (le texan pas le white trash ni le malade), il est texan d’origine. En plus, les derniers films de lui que j’ai vu avec lui se passent dans le Sud (Mud, Killer Joe). A coté de ça, la performance de la revenante Jennifer Garner reste en demi-teinte, rien à dire – justement. On note le petit rôle de Denis O’Hare, l’infâme Russell Edgington de True Blood, dans un rôle moins gore mais tout aussi méchant de collabo.

Malgré le sujet tragique, cette histoire est filmée toute en douceur, sous une lumière très pâle. Comme si le réalisateur avait baissé l’intensité du soleil, c’est assez déconcertant. On pourrait penser que le virement d’opinion du texan farouchement homophobe est un peu « gros » mais ça reste plausible compte tenu des circonstances. Il y a même une dose d’humour qui passe sans problème malgré le sujet tragique. Et on en vient même à trouver le rodéo beau, vu que c’est très bien filmé. Jean-Marc Vallée signe encore une réussite, après l’excellent C.R.A.Z.Y. en 2005.

Bon allez, j’arrête là, je vous laisse vous faire une opinion par vous même, je crois que je pourrais parler pendant des heures ici. Juste pour dire, même si ce n’est pas forcement une référence, Dallas Buyers Club est en lice pour six statuettes aux prochains Oscars (le 2 mars), meilleur film, meilleur acteur pour Matthew McConaughey, meilleur acteur dans un second rôle pour Jared Leto, meilleur scénario original pour Craig Borten et Melisa Wallack, meilleurs maquillages et coiffures pour Adruitha Lee et Robin Mathews, meilleur montage pour John Mac McMurphy (Jean-Marc Vallée) et Martin Pensa. Tout simplement.

 Je vote 4 étoiles.

A bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s