Grave-ity

49049.thumbGrave, parce que bon ça se fait pas quand même ! Y des acteurs à qui on fait juste pas ce qu’Alfonso Cuaron a fait à George Clooney… Si on veut jouer à ça, je suis sûre que Sean Bean est dispo. Bref, fermons la parenthèse.

Il est tard pour aller voir Gravity, le dernier phénomène bouche-à-oreille du cinéma américain. Pourquoi donc bouche-à-oreille? C’est tout simple : il ne m’était même pas venu à l’idée d’aller voir ce film lors de sa sortie le 30 octobre (ça fait un bail). Pourtant au fil des semaines, ce film reste à l’affiche malgré l’arrivée de quelques blockbusters aux environs de Noël. Et les commentaires positifs d’amis s’accumulent… Alors allons-y, let’s go !

Résultat ? J’ai détruit l’accoudoir tellement c’est riche en suspense dans tous les sens, à la limite de la respiration coupée parfois. On sait jamais ce qu’il va se passer, ça change tout le temps et on ne sent jamais en sécurité… Heureusement ça ne dure que 1h30 (qui passent très très vite), sinon je serai obligée de le déconseiller aux cardiaques. Je pense que le réalisateur s’est juste fait plaisir avec tout ce qu’il y a dans l’espace aujourd’hui, ça ressemble à un rêve de petit garçon : « c’est vrai maman, je peux tout casser? ».

J’ai envie de dire que ce film est le début du retour de Sandra Bullock sur les grands écrans. Sandra Bullock, mais si, vous savez, Speed, Miss détective, tout ça… Bref pas du vraiment très récent. Sauf que. Oui oui, c’est sûrement passé inaperçu mais miss Bullock a quand même reçu en 2010 l’oscar de la meilleure actrice pour son (excellent) rôle dans le peu diffusé et pourtant bien sympathique The Blind Side. Et sa prestation dans Gravity est excellente, alors hop hop, on reprend du service régulier Sandra !

Ce film n’a pas du coûter une fortune en acteurs puisqu’il n’y a qu’un seul autre acteur « qui bouge« , George, sans café ici. Un rôle de compo intéressant, à peu près aussi énervant que celui qu’il avait dans Les Chèvres du Pentagone ou dans Burn After Reading. J’aime quand Mr Clooney casse son image moi. Bon il reste quand même très fort.

La musique est juste excellent et c’est nécessaire dans ce huis-clos (ah ah si c’est possible dans l’espace). apparemment il s’agit d’une réalisation de Steven Price, que je ne connais pas, mais bon il commence à avoir quelques bons calibres dans son répertoire (merci Wikipedia), à savoir une collaboration sur Batman Begins avec le maître Hans Zimmer (rien que ça), un clip d’Adèle (21) et l’excellent Dernier Pub Avant La Fin du Monde tout seul comme un grand. A suivre.

Seul petit bémol (à part la bévue Clooney déjà citée), j’avoue avoir vu une ou deux fois l’aspect « fond vert » qui a dû servir à tourner. Comment ça ? Ils n’ont pas tourné dans l’espace ? Naaaaaaaaaaaaaaan!

4 étoiles 🙂

Sur ce, à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s